Sécurité publique

Sécurité publique

Service régional

Prévention des incendies

Depuis la fin de décembre 2020, la Ville de Matane , par son  service des incendies est responsable de l’application de la règlementation municipale relative à la prévention des incendies. Pour remplir ce mandat, le service emploie un préventionniste dont le travail consiste notamment à visiter les bâtiments présents sur le territoire afin de s’assurer du respect de la règlementation municipale

La municipalité de Saint-Léandre avec l'approbotion du service des incendies émet également les permis de feu pour la municipalité. Pour information ou demande de permis de feux de branches téléphoner au bureau municipal au 418 737-4973.

 Imprimer demande de permis de brulage:

FORMULAIRE_-Permis_de_brulage_St-Leandre_2021.pdfFORMULAIRE_-Permis_de_brulage_St-Leandre_2021.pdf (154,16 ko)

CONSIGNES_-_Permis_de_brulage_St-Leandre_2021.pdfCONSIGNES_-_Permis_de_brulage_St-Leandre_2021.pdf (119,20 ko)

Une fois le formulaire et les consignes complétés, les faire parvenir au :

st-leandre@lamatanie.ca

Merci

Schéma de couverture de risques en sécurité d'incendie

Adoptée le 24 juin 2000, la Loi sur la sécurité incendie impose aux municipalités l’élaboration d’un schéma de couverture de risques en sécurité incendie (SCRSI) afin de mieux encadrer et d'améliorer la prévention, l'intervention et la planification en matière de sécurité incendie sur leur territoire de compétences. 

Sur le plan conceptuel, le schéma s’articule autour de trois grands segments. Le premier segment analyse les interventions survenues sur le territoire pour les cinq années précédant la réalisation du SCRSI. Le deuxième segment analyse des risques d'incendie pour préciser le niveau de risques des différents bâtiments qui occupent le territoire. Quant au dernier segment, il vise à préciser le niveau de service concernant la prévention sur le territoire. La prévention est fondamentale car il s’agit du meilleur moyen pour prévenir l'incidence des incendies. 

Concrètement, le schéma fixe pour l’ensemble de la municipalité des objectifs de protection contre les incendies et les mesures requises pour les atteindre. En plus d’être indispensable à la planification des secours, le schéma constitue un instrument de gestion des risques et de prise de décision pour les élus locaux. 

 

Incendie

Employés et cadres

Pierre Dugré  (Directeur)

Tremblay, Billy (Préventionniste)

Schéma de couverture de risques en sécurité civile

En réponse au rapport Nicolet sur la tempête de verglas de janvier 1998, le gouvernement du Québec a adopté le 20 décembre 2001 la Loi sur la sécurité civile. Cette loi oblige les municipalités locales, par l’entremise de leur MRC, à entreprendre un exercice de planification régionale pour : 

  • Recenser les risques de sinistre majeur et les ressources disponibles ; 
  • Évaluer la vulnérabilité des communautés ; 
  • Déterminer les objectifs de protection et les actions pour les atteindre. 

Cependant, les travaux d’élaboration des premiers schémas de couverture de risques en sécurité civile n’ont toujours pas commencé car les orientations du ministre de la Sécurité publique en matière de sécurité civile ne sont toujours pas connues. 

Entente avec la sûreté du Québec

Dans la région, conformément à la Loi sur la police et au Règlement sur la somme payable par les municipalités pour les services de la Sûreté du Québec (SQ), la fourniture de services de police est régie par une entente d’une durée de dix (10) ans entre la MRC de Matane et la Sûreté du Québec. 

Cette entente encadre de manière formelle les activités policières sur le territoire de la MRC en précisant notamment le nombre des effectifs et des équipements affectés à la surveillance du territoire. L’entente établit une grille tarifaire des services de la SQ pour permettre une budgétisation prévisible des coûts liés à la protection policière. Elle précise la liste des règlements municipaux dont l’application est déléguée à la SQ (ex. règlements municipaux relatifs à la paix, au bon ordre et à la sécurité publique). 

Le suivi de l’entente est assuré par le biais du comité de sécurité publique (CSP) sur lequel siège des représentants municipaux et de la SQ. Les élus, membres du CSP, agissent à la fois comme représentants des citoyens et des municipalités. Ils expriment les attentes et les préoccupations de la population et aident à identifier les priorités régionales. Au sein de la structure bas-laurentienne de la SQ, l’application de l’entente est assurée par le Bureau de la surveillance du territoire duquel relève les postes de police et la gestion des appels du district.

Notons que la SQ assure le service policier à Matane depuis le printemps 2002. Tél.: 418-562-2222